Mot de Marc-André Lalande



Dès une première rencontre avec Madame Sylvie Labelle, présidente du conseil d'administration de cet organisme, au sujet de la participation d'aide humanitaire d'une école à Jacmel (Haïti), ce qui fut un intérêt immédiat devant l'abondance des besoins de cette école.

Suite à ma présence avec le groupe " Les Belles Girafes " au mois d'octobre 2010 sur place à cette école de Jacmel , j'ai pu constater l'immense effort de ses responsables directrice, directrice adjointe, professeurs, qui sont d'une générosité exemplaire et ce avec des moyens plus que limités pour ne pas dire d'une désuétude quasi impossible à croire.

Mon objectif avec ma participation dans cet organisme:

Faire des démarches, auprès des autorités départementales de la municipalité de Jacmel, afin d'obtenir la reconnaissance des institutions scolaires de l'endroit, et obtenir leur collaboration matérielle, financière, pédagogique qui sont disponibles en ce moment.

Rechercher des appuis financiers d'administrations politiques et publiques du Canada et du Québec, afin d'associer des formateurs et formatrices qui apporteront tout l'appui nécessaire à cette école et ses dirigeants.

Organiser ici sur place des activités, qui nous aideront à apporter un appui financier pour l'achat de matériel scolaire, afin de favoriser un développement et de la participation de par l'intégration à l'école, de plusieurs enfants qui n'ont pas accès à l'éducation scolaire, à cause de manque de moyen financier.

Favoriser à court terme l'achat d'un emplacement, afin de construire l'école desservant la clientèle de la région de Labidou.

L'école existante a été détruite lors du séisme, et l'urgence d'amener ces étudiants à l'abri dans un bâtiment convenable, est de toute première importance, car présentement l'enseignement se donne en plein air...assujetti aux intempéries de toutes sortes.

Marc André Lalande


Retour